Second volet de notre enquête portant sur les violences auxquelles s’exposent les journalistes qui couvrent des manifestations publiques en France.
Dans l’épisode précédent, nous nous sommes arrêtés après avoir rencontré Paul Coppin de Reporters Sans Frontières qui a confirmé que son organisation avait observé une « banalisation de la violence ciblant des journalistes ». En se fondant sur les écrits d’ONG et de confrères ainsi que sur des témoignages, nous pouvons affirmer que le problème prend de l’ampleur durant les mouvements populaires contre la loi travail en 2016. Les questions que nous nous posons maintenant sont celles de l’envergure et de la persistance de ces violences.
(Rediffusion du 15 juillet 2017).