L'Atelier des médias poursuit sa série de rencontres faites au festival de photojournalisme Visa pour l'image, qui se déroule à Perpignan, dans le sud de la France. Cette semaine, nous avons tendu notre micro à deux journalistes qui parcourent l’Afrique pour la raconter en photos.

Le Sud-Africain Brent Stirton a photographié le quotidien des rangers qui luttent contre le braconnage et pour la défense de l’environnement en Afrique. Un travail de longue haleine qui lui a valu de nombreux prix et une reconnaissance internationale qui a parfois fait bouger les choses, comme sa photo d’un gorille mort porté par une douzaine de rangers dans le parc des Virunga, en RDC, en 2007.

► À lire aussi : Visa pour l'image: photographier l'urgence environnementale en Afrique

Le Français Pascal Maitre n’a cessé de parcourir le Sahel depuis une trentaine d’années. Sa dernière enquête, publiée dans National Geographic et exposée à Visa pour l'image, montre avec pudeur mais énormément de couleurs les régions du nord du Mali et du nord du Niger, où il est l'un des rares Occidentaux à continuer de se rendre. Ses photos racontent l’avancée du désert, les tensions intercommunautaires, les trafics et migrations et laissent imaginer la présence jihadiste, jamais très loin.

► À lire aussi : Pascal Maitre à Visa pour l'image: «Je vois tout doucement le Sahel glisser»