La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public depuis la crise politique de 2010-2011. Face aux problèmes de saturation et à la vétusté des infrastructures, les universités ivoiriennes opèrent leur transformation numérique et font le pari de la pédagogie à distance, en ligne. Reportage à Abidjan de Mélissa Barra.
Dans l’immense campus de l’Université Félix Houphouët-Boigny, non loin des amphithéâtres étouffants et des salles délabrées, une petite pièce bleue insonorisée renferme du matériel de haute technologie. Ce studio d’enregistrement a été inauguré en juillet 2017 dans un but précis : étendre l’offre pédagogique à l’ensemble du pays via Internet. Un an et demi plus tard, en décembre 2018, la première plateforme de MOOC entièrement produite en Côte d’Ivoire a vu le jour.
« Tous les Ivoiriens, qu’ils soient étudiants ou non, peuvent s’inscrire pour suivre le cours en qui les intéressent. Ils sont en ligne, disponibles et gratuits », expliquent les enseignants à l’origine de treize e-cours actuellement disponibles en vidéo sur le site de l’Université Virtuelle de Côté d’Ivoire (UVCI).
Découvrez :
► La plateforme MOOC de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire
► Le site de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire
 
Pour aller plus loin :
► La plateforme MOOC de France Université Numérique
► Le catalogue des MOOC du portail numérique de l'enseignement supérieur français