En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir vivre en République Démocratique du Congo. Un aller-simple en poche, il débarque à Kinshasa avec un objectif unique : devenir journaliste. C’est cette histoire qu’il raconte dans son livre Kinshasa jusqu'au cou, publié (dans sa version française) en 2017. Le second livre du journaliste d’origine indienne, Bad news, last journalists in a dictatorship est consacré à la situation des médias au Rwanda, où il a vécu entre 2009 et 2013.
Anjan Sundaram est notre invité cette semaine, pour parler de son expérience de journaliste en Afrique centrale.