Voitures autonomes, reconnaissance faciale, robots juristes, drones tueurs… Toutes ces innovations et quantités d’autres sont estampillées «intelligence artificielle». Que signifie cette expression paradoxale ? Que désigne-t-elle exactement ? Cette semaine, dans l’Atelier des médias, on plonge dans la tête des intelligences artificielles.
Robots assistants ou robots tueurs ? Machines-outils ou remplaçantes de nos emplois ? Les «intelligences artificielles» sont sur toutes les bouches, véhiculant autant d’espoirs que de peurs. Mais cette expression, qui désigne aussi bien un champ de recherche que les innovations qui en sont issues, peut prêter à confusion : ces outils sont-ils véritablement intelligents ? Dans quelle mesure gardons-nous le contrôle dessus ?
Dans le secteur des transports, celui de la médecine, mais aussi du côté du droit, les progrès de la recherche ont déjà permis de construire des outils efficaces. Pour mieux comprendre le fonctionnement et le potentiel de ces machines artificiellement intelligentes, Mathilde Saliou est allée à la rencontre de chercheurs et d’entrepreneurs qui les pensent, les développent et les utilisent au quotidien.
 
Les invités de cette semaine :

  • Stéphane Mallat, professeur et titulaire de la Chaire des sciences des données au Collège de France ;
  • Laurent Smadja, directeur du Département perception chez Navya ;
  • Jean-Pierre Hivet, responsable éditorial de Cortana chez Microsoft ;
  • Olivier Courrèges, fondateur de Qynapse ;
  • Jacques Lévy-Vehel, co-fondateur de Case Law Analytics.

Pour en savoir plus :

Sur les algorithmes qui constituent les intelligences artificielles
La leçon inaugurale de Yann LeCun, «père» de l’IA moderne au Collège de France
L’apprentissage profond (deep learning) expliqué en vidéo par Science Etonnante
Pourquoi «un robot ne tricotera jamais comme une grand-mère» sur Usbek & Rica
«Aux origines de l’intelligence artificielle» sur France Culture
«La créativité africaine dopée par l’intelligence artificielle», un dossier du Monde Afrique.