Le mouvement des gilets jaunes, en France, est né sur Facebook où des groupes et pages estampillés aux couleurs de la mobilisation rassemblent des centaines de milliers de personnes. Pour parler de la place prépondérante de cette plateforme sociale dans la mobilisation qui secoue actuellement la France, L’Atelier des médias reçoit : la sociologue Dominique Pasquier, directrice de recherche au CNRS, qui a signé une enquête sur l’usage d’Internet dans la France rurale ; Fabrice Epelboin, professeur à Sciences Po Paris, spécialisé dans le côté obscur des réseaux sociaux ; et Brigitte Sebbah, chercheuse à l’Université Toulouse 3, coauteure de la première étude sur les commentaires en ligne des gilets jaunes.