Ce samedi, cela fait six ans jour pour jour que Ghislaine Dupont et Claude Verlon, envoyés spéciaux de RFI au Mali, ont été assassinés à Kidal. Ce jour est maintenant la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes.

Aussi, nous avons choisi cette semaine de parler de la sécurité des journalistes qui partent en reportage en zones dangereuses.

Tout d'abord, Lorenzo Tugnoli raconte comment il a abordé sa couverture de la crise au Yémen. Ce photojournaliste italien est basé à Beyrouth. Il couvre le Moyen-Orient, la Libye ou encore l’Afghanistan, principalement pour le Washington Post.

Ensuite, le photographe Pascal Maitre explique comment il a assuré ses arrières, lors de ses dernières missions au Mali et au Niger. Ce Français parcourt le Sahel depuis une trentaine d’années, principalement pour National Geographic.

Enfin, nous accueillons Sami Boukhelifa qui couvre tout particulièrement la Syrie et l’Irak pour RFI. Le 12 octobre, il a été primé au prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, 1er prix dans la catégorie radio pour son reportage Voyage au bout du califat, réalisé en mars 2019 dans le nord de la Syrie. Au micro de L'Atelier des médias, il détaille ce qui se passe avant, pendant et après ses missions.