Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre frappait Haïti. Téléphones, radios et télévisions ne fonctionnaient plus. Carel Pedre, animateur de radio, s’est alors emparé de Twitter, Facebook et Skype, devenant la voix et le visage d’Haïti pour les médias du monde entier.

Le séisme de janvier 2010 en Haïti a fait plus de 200 000 morts, 300 000 blessés et 1,5 million de sans-abri. Dans les heures qui ont suivi la catastrophe, le black-out était quasi total. Carel Pedre, qui présente Chokarella sur Radio One, a immédiatement commencé à tweeter, poster sur Facebook et des envoyer des photos sur Flickr.

Via Skype, il est devenu correspondant pour les médias internationaux qui étaient à  la recherche de témoignages et d'informations vérifiées. Ainsi, L'Atelier des médias l'interviewait déjà mi-janvier 2010.

Dix ans plus tard, nous avons pris contact avec Carel Pedre, devenu une personnalité en Haïti. Il se souvient et raconte comment le séisme de 2010 a changé sa vie.

En début d'émission, nous rediffusons un extrait de L’Atelier des médias diffusé quelques jours après l’attentat qui avait ciblé et meurtri la rédaction du journal satirique français Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015. Une émission spéciale que Ziad Maalouf, Simon Decreuze et leur équipe avaient produite en deux jours à peine, à chaud. Un moment d’histoire, douloureux, construit avec des paroles de la rue, mais aussi de journalistes.